Histoire de la parfumerie-cosmétique (3/3)

Du XIXe siècle aux années 2000

Durant cette période, la parfumerie-cosmétique va connaître un développement fulgurant grâce aux découvertes scientifiques et à une industrialisation qui va la faire entrer dans un nouvel âge.Les innovations technologiques vont apporter de nouveaux usages ainsi qu’une démocratisation des pratiques de soins, de beauté et d’hygiène.

De la fin du XIXe siècle jusqu’en 1950

À cette époque, Paris devient la capitale de l’élégance et apparaît l’idée du luxe à la française basée sur l’art de la présentation, le souci du détail et l’exigence de la qualité. L’industrialisation de la cosmétique poursuit et intensifie son essor en emmenant avec elle toute une chaîne d’activités autour de ses produits (flacons, étuis, étiquettes, prospectus,cartonnages, meubles de présentation, etc.). Parallèlement, la science progresse et découvre de nouveaux produits. Les transferts de technologies permettent, par exemple, d’appliquer les connaissances de l’industrie textile aux teintures capillaires et apportent une grande diversité de produits à destination des hommes (soins de la barbe, de la moustache, de la chevelure) et des femmes (soins de la peau, de la blancheur, etc.). Ce demi-siècle voit donc apparaître de nouvelles crèmes de beauté qui adoucissent la peau, des rouges à lèvres quine tachent pas, des sels comprimés effervescents pour la toilette et le bain, de nouveaux shampooings, etc.

Photo issue de BIU Santé Pharmacie

De 1950 aux années 2000

L’orientation prise par l’industrie cosmétique se fonde alors sur les mêmes principes d’organisation scientifique du travail et de séparation des tâches lui permettant de prendre son essor tout en entrant dans une nouvelle ère alliant le luxe, l’élégance et la science. Les médias comme la télévision et le cinéma vont contribuer à la diffusion de nouveaux produits et à la transmission de nouvelles pratiques de soin, de beauté et d’hygiène. À cette époque, les notions de qualité et de confiance des consommateurs deviennent essentielles pour cette industrie. Le développement des biotechnologies tout comme l’apparition de nouvelles technologies d’extractions vont permettre de produire un spectre plus large d’extraits végétaux. Autant de procédés qui mettent à la disposition des consommateurs d’aujourd’hui une palette de produits large et variée dont les caractéristiques tiennent compte de la peau, de ses besoins, de ses réactions tout comme de ses manques et de ses spécificités. La cosmétique s’engage résolument dans la recherche et l’innovation, tout en demeurant soucieuse du respect de l’environnement.

  Retour