Dior : une success-story

Originaire de Normandie, le couturier Christian Dior crée sa maison de couture au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en 1946. Il réinvente la silhouette féminine en imposant le new-look et le célèbre tailleur Bar qui, à l’époque, est vécu comme une véritable révolution. Depuis, Dior a su se diversifier dans la parfumerie, le maquillage, le soin, la maroquinerie, l’horlogerie et la joaillerie.

Photo Dior

UNE MAISON DE PARFUMS

Un mois avant le succès de son premier défilé de mode,Christian Dior lance une seconde société propre au parfum, en janvier 1947, considérant que ce dernier est « le complément indispensable de la personnalité féminine, c’est la finishing touch d’une robe ». Christian Dior envoie un double message d’élégance alliant mode et beauté. Miss Dior, sa première fragrance, sera suivie six ans plus tard de son rouge à lèvres, Rouge Dior. Prémices d’une grande histoire, le talentueux couturier part à la conquête des États-Unis avec sa filiale, Christian Dior New York Inc., proposant au nouveau continent sa couture mais aussi des parfums et des cosmétiques, des montres et des bijoux. C’est à partir de 1957 que la maison Dior atteint son apogée en rayonnant sur plus d’une quinzaine de pays et représentant plus de la moitié des exportations de la couture française. Christian Dior Parfums, synonyme de luxe et d’élégance, est devenue aussi célèbre que Christian Dior Couture.

UNE MARQUE QUI SE DIVERSIFIE

Christian Dior meurt en 1957. Plusieurs directeurs artistiques lui succèdent enrichissant la marque de leur passage. Tout au long de son histoire, la maison Dior se montrera toujours visionnaire, cherchant à élargir son activité, à anticiper et à créer les modes. Ce sera le cas dans les domaines du prêt-à-porter, tout comme pour la maroquinerie, à chaque fois en inventant de nouvelles matières et de nouveaux modèles économiques : en 1962, avec le lancement des vernis à ongles ; en 1966, avec le premier parfum masculin Eau Sauvage. En 1975, la maison Dior se lance avec succès dans l’horlogerie en éditant ses propres montres. Suivront,en 1973, une première ligne de soins cosmétiques et le succès, en 1986, de la ligne Capture, puis l’arrivée dans les années 1990 d’une ligne de maroquinerie– sacs et souliers. Enfin, en 1998, Dior Joaillerie voit le jour, dirigée depuis par Victoire de Castellane.

Aujourd’hui, Christian Dior Parfums, dont le P.-D. G est Claude Martinez, Christian Dior Couture, présidée par Pietro Beccari, constituent les deux composants majeurs d’une des plus grandes marques du luxe à l’échelle mondiale.

  Retour