La qualité de vie au travail

Pour une entreprise, parler de qualité de vie au travail revient, entre autres, à s’intéresser aux gestes et aux postures qui caractérisent chaque poste de travail afin de mettre en place les moyens qui permettront de les améliorer tout en combinant la performance et la façon dont le salarié vit son travail.

Un grand nombre d’entreprises de cosmétiques s’attachent à suivre une démarche de qualité de vie au travail pour développer leur attractivité,pour améliorer l’engagement et la motivation de leurs salariés tout en réduisant les effets désastreux du stress au travail et de l’absentéisme. En voici quelques exemples.


Photo issue d’une présentation de Ariel Industries    

Extracteur d’air

La fabrication de parfums, comme beaucoup d’autres produits cosmétiques,imposent l’utilisation de multiples composants dont certains peuvent revêtir un caractère dangereux. Dans les cas où les recherches n’ont pas permis de trouver des substituts satisfaisants et inoffensifs aux mêmes propriétés olfactives, il est prévu des dispositifs de captation des polluants permettant de confiner et d’aspirer les vapeurs lors de la pesée effectuée par l’opérateur muni de gants et de lunettes de protection limitant le contact cutané. Un étiquetage indique sur chaque bidon les dangers liés aux produits et les équipements de protection individuelle (EPI) nécessaires lors de la manipulation.

Système de pompage

Durant la fabrication de produits cosmétiques notamment, lors de la préparation des mélanges, l’opérateur est amené à manipuler de lourds bidons de matières premières ; des gestes répétitifs qui peuvent générer l’apparition de troubles musculo-squelettiques et d’accidents. Conditionnés dans des cuves,les produits sont pompés automatiquement sous l’œil de l’opérateur qui n’a plus qu’à ouvrir les vannes pour obtenir les produits et la quantité nécessaire.

Lignes de conditionnement

Le plus souvent produits en fûts, les cosmétiques peuvent être vendus en moindres quantités et être conditionnés dans des emballages de plus petites contenances demandant des lignes de conditionnement adaptées à ces formats. De multiples gestes répétitifs que l’opérateur assure facilement et rapidement grâce à des machines électriques fonctionnant à air comprimé le plus souvent.

Une qualité de vie au travail qui concilie amélioration des conditions de travail des salariés et des performances de l’entreprise.

  Retour